Image
v2
Image
v2

Action sociale en faveur des agents territoriaux : le CNAS, le rempart contre la crise

Danièle Licata
Image
René Régnault, Président du CNAS lors du 57ème congrès qui s’est tenu à Chambéry les 6 et 7 juin derniers

C’est avec une satisfaction non dissimulée, que la délégation nationale du CNAS présidée par le sénateur honoraire des Côtes d’Amor et maire honoraire de Saint-Samson-sur-Rance, René Régnault a présenté les résultats de l’association à but non lucratif, au lendemain du 57ème congrès qui s’est tenu à Chambéry les 6 et 7 juin derniers.

Partager sur

21100 structures adhérentes (collectivités territoriales, établissements publics, amicales du personnel et comités d’œuvres sociales entreprises publiques locales, missions locales…) et 928 000 agents bénéficiaires auxquels s’ajoutent 1 million d’ayants droits (conjoints et enfants) avec, depuis 1967, date de sa création, la même ambition « améliorer les conditions de vie des personnes du service public local et de leur famille » rappelle René Régnault. Et d’ajouter : « nous participons à l’attractivité des territoires dans le cadre d’un service public de proximité » grâce à un maillage territorial de 96 délégations, bien ficelé qui repose sur un réseau de délégués, bénévoles représentant chaque structure adhérente (1 élu + 1 agent) et au sein de chaque adhérent, au moins 1 correspondant.

Frédéric Desmaisons, Directeur général enfonce le clou : « et avec 3 millions de dossiers traités en 2023, nous contribuons aussi à mettre « un peu de beurre dans les épinards » dans un contexte économique morose. Car les protestations proposées par le CNAS participent au mieux-être quotidien des agents (permis de conduire, départ à la retraites, véhicules, chèques-cadeaux ou services à la personnes) à la culture et loisirs (billetterie, séjours et voyages…) et soutien solidaire (écoute sociale, prêts, dépannages, restructuration de crédits, aides pour les coups durs…).

Explosion des demandes de prêts suite aux catastrophes naturelles

Et au plus fort de la crise sanitaire, le CNAS a maintenu, de 2020 à 2023, le gel de sa cotisation pour ses 20 500 adhérents, principalement des collectivités territoriales à 217 euros par agent. « Nous redistribuons 83 % de notre collecte. En 2023, le CNAS a contribué à un total de 10 000 prêts : amélioration de l’habitat, achat de véhicule, achat de logement, soutien financier suite aux intempéries (tempête Irma, inondations de la vallée de la Roya, du Pas-de-Calais)... d'une valeur moyenne de 8 000 euros.» Et un effort exceptionnel est prévu à la rentrée scolaire, évalué à 18 millions d’euros d’aides » précise Frédéric Desmaisons. 
 

Danièle Licata
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire