Le Val d’Oise investit pour le cadre de vie de ses habitants

Danièle Licata
Image
Les élus en séance lors de l’Assemblée départementale

Les élus du 95 ont voté le budget primitif 2024 de la collectivité à hauteur de 1,67 milliard d’euros. Malgré le contexte morose, le Département maintient ses investissements  à hauteur 249,3 millions d’euros en 2024. 71,6 millions d’euros (+25%) sont consacrés à la poursuite du Plan Marshall des collèges. Le Département prévoit également la poursuite de l’amélioration des offres de mobilité en y consacrant 53,8 millions d’euros, et le soutien aux collectivités dans la réalisation de leurs équipements de proximité grâce au Fonds Val d’Oise Territoires de 33 millions d’euros (+10%).

Partager sur

« Malgré le contexte géopolitique et économique très incertain, le Val d’Oise résiste parce qu’au cours des dix dernières années, nous avons su contenir nos dépenses de fonctionnement et prioriser nos investissements, cela, au prix de nombreux efforts. Nous résistons aussi grâce à l’épargne constitué (179,4 millions euros) en 2022 qui a permis au Département de résister aux effets de l’inflation et d’absorber la chute très marquée des Droits de Mutation à Titre Onéreux (DMTO) qui a baissé de 27% en 2023. Dans le cadre de notre plan pluriannuel d’investissement 2022-2028, nous investirons 249,3 millions d’euros cette année » a expliqué Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Département du Val d’Oise dans un communiqué.

L’action sociale, une priorité…

Le Département consacre 742 millions d’euros à la solidarité (61% du budget), notamment pour l’accompagnement et l’insertion des publics les plus fragiles : personnes en situation de handicap, personnes âgées et les enfants de l’aide sociale à l’enfance. Le Département continue également de renforcer sa politique d’insertion en consacrant 14 millions d’euros à son programme départemental d’insertion vers l’emploi. L’année dernière, ce plan a permis de faire baisser de 2% le nombre d’allocataires du RSA. Par ailleurs, pour pallier le manque d’attractivité des métiers du social et du médico-social, le Département soutiendra à hauteur de 12,3 millions d’euros les revalorisations salariales actées dans le cadre de la loi Ségur.

… mais pas seulement

L’épanouissement et le bien-être de chaque Valdoisien restent une priorité pour le Département qui augmente de 63% son budget pour poursuivre ses actions en faveur de la biodiversité et des travaux d’aménagement des espaces naturels sensibles. Ainsi, 8,6 millions d’euros sont consacrés cette année à l’entretien des espaces naturels sensibles, l’acquisition de nouveaux sites, la campagne de plantations de la Forêt de Maubuisson ou encore le lancement des dernières études du sanctuaire de biodiversité de l’Île d’Herblay-sur-Seine. La culture, le sport, le tourisme, l’attractivité et l’enseignement supérieur seront quant à eux respectivement dotés d’une enveloppe de 10,2 millions, 6,8 millions pour le sport et 4,2 millions d’euros.

Enfin, le Département est le premier financeur du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) du Val d’Oise. Le budget consacré aux pompiers s’élève à 84,9 millions d’euros (+4,9%) dont 9 millions d’euros pour investir dans le renouvellement et la modernisation de ses équipements (27 millions d’euros sur 2023-2025).


 

Danièle Licata
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire