Image
v2
Image
v2

Lancement de l'AMI « Avenir Montagne Mobilités »

Philippe Pottiée-Sperry
Image

À l’occasion des États généraux de la transition du tourisme en montagne, les 23 et 24 septembre à Thyez, Joël Giraud, secrétaire d’État chargé de la Ruralité, a annoncé le lancement de l’appel à manifestation d’intérêts (AMI) « Avenir Montagnes Mobilités », piloté par l’ANCT (Agence nationale de la cohésion des territoires) et France Mobilités.

Partager sur

Le ministère de la Cohésion des territoires insiste sur l’importance pour les territoires de montagne de la mobilité du premier et du dernier kilomètre, les alternatives à la voiture individuelle étant peu nombreuses. Cet AMI vise à construire « des alternatives adaptées aux contraintes locales tant pour rejoindre les stations que pour s’y déplacer », précise le ministère. Il se veut « un accompagnement sur-mesure pour penser, expertiser et réaliser le projet de mobilité adapté au territoire ». Doté de 10 M€ sur deux ans, l’AMI sera organisé en deux temps (automne 2021 puis courant 2022) et pourra bénéficier à une cinquantaine de territoires pour financer des projets de mobilités innovants. Il est destiné à toutes les autorités organisatrices des mobilités et portera une attention particulière aux solutions de mobilité touristique sur les stations de montagne et aux études préalables des projets d’ascenseurs valléens. Les porteurs de projet ont jusqu’au 30 novembre prochain pour effectuer le pré-dépôt de leur dossier.

Des politiques structurantes

« Nous mettons un nouveau levier à la disposition des collectivités pour permettre à de nouvelles solutions de mobilités d’émerger grâce à un dialogue constructif entre les différentes collectivités et les acteurs de la montagne », a affirmé Joël Giraud. Et d’ajouter : « nous rentrons dans la concrétisation et la déclinaison territoriale du grand plan d’investissements pour nos montagnes. Les politiques de mobilités sont structurantes pour un territoire et peuvent littéralement changer le quotidien des habitants. » Pour rappel, le 27 mai dernier, le Premier ministre avait présenté « Avenir Montagnes » qui est un plan d’investissement pour le tourisme en montagne, doté de 650 M€. Il vise à « construire un modèle touristique à la fois plus diversifié et plus durable pour les territoires de montagne ». Dans ce cadre, plus de 30 M€, via le programme Avenir Montagnes Ingénierie porté par l’ANCT et France Mobilités, sont consacrés à l’accompagnement en ingénierie de projets pour les territoires, en particulier dans les nouvelles solutions de mobilité comme les ascenseurs valléens.

P.P.-S.

👉 Découvrez le dernier ZePros Territorial

👉 Abonnez-vous gratuitement au journal numérique et à sa newsletter

Philippe Pottiée-Sperry
Partager sur

Inscrivez-vous gratuitement à nos newsletters

S'inscrire